Initialement conçus comme des lieux de distraction où assouvir curiosité et soif d’exotisme, les parcs zoologiques sont devenus au fil du XXe siècle des acteurs de la conservation des espèces animales. Tout en demeurant des lieux de loisirs, ils remplissent aujourd’hui d’autres missions.


Le Muséum national d’Histoire naturelle est en charge de trois parcs zoologiques : la Réserve de la Haute-Touche dans l’Indre, le Parc Zoologique de Paris et la Ménagerie, le zoo du Jardin des Plantes, dont les collections, constituées de mammifères, d’oiseaux, de reptiles, d’amphibiens et d’arthropodes, jouent un rôle essentiel dans la conservation et la gestion de la biodiversité.

L’implication du Muséum national d’Histoire naturelle dans les programmes d’élevage et de conservation, la diversité de ses champs de recherche, la complémentarité de ses trois zoos et ses missions en tant qu’établissement public, confèrent à ce projet une identité particulière.

Tout en demeurant un lieu de loisirs, le zoo remplit plusieurs missions :

  • Il participe à la conservation des espèces menacées d’extinction en s’impliquant dans les programmes d’élevage en captivité et en soutenant les actions de protection in situ.
  • Il offre la possibilité à tous de mieux comprendre les grands enjeux environnementaux et le rôle que tout citoyen peut jouer.
  • Il sensibilise les visiteurs à la notion d’espace partagé - entre espèces, entre animaux et êtres humains - et au fragile équilibre des milieux naturels.
  • Il contribue à l’amélioration des connaissances sur la biodiversité et fait de l’éducation à l’environnement.

Un endroit pour montrer et conserver