Le martin de Rothschild, Leucopsar rothschildi, endémique à Bali dont il est l’oiseau symbole, est aujourd’hui pratiquement éteint dans la nature.


Fiche d’identité

Classe : Sauropsides

Ordre : Passériformes

Famille : Sturnidés

Genre : Leucopsar

Espèce : rothschildi

Sous-espèce : -

Durée de vie : 25 ans

Taille & Poids : 25 cm de long ; 35 cm d’envergure ; 115 g maximum

Incubation : 12 à 14 jours, 2 à 3 œufs

Habitat naturel : forêts, sous-bois

Régime alimentaire : graines, fruits, insectes, vers de terre, petits reptiles

Région d’origine : Bali (Indonésie)

Programme de conservation : EEP

Statut UICN : CR, en danger critique d’extinction


Mode de vie

Les martins de Rothschild sont sédentaires, vivant en petits groupes sauf lors de la reproduction. Ils se rassemblent le soir et se perchent en haut des arbres souvent en compagnie d’autres étourneaux ou de pigeons. Peu après l’aube, ils quittent leur perchoir et partent en quête de nourriture. Ils descendent rarement au sol, sauf parfois lors de la saison sèche, pour rechercher quelque ver ou insecte.

Les couples restent ensemble tout au long de l’année et deviennent territoriaux et agressifs quand arrive l’époque de la reproduction qui coïncide généralement avec la mousson. La parade nuptiale est faite de balancements, de courbettes, de lissage de plumes et de chants. Le nid est aménagé dans un tronc d’arbre ou dans un ancien nid de pic. La femelle seule couve les deux ou trois œufs. A la saison des pluies, fruits et chenilles abondent, constituant la principale source d’alimentation des oisillons.


Signes distinctifs

Appelé aussi étourneau de Bali ou étourneau de Rothschild, le martin de Rothschild est un cousin du mainate. Son plumage est blanc à l’exception des extrémités noires des ailes et de la queue. La peau entourant l’œil est bleue. Sur la tête de longues plumes blanches forme une crête érectile.


Anecdote

Les programmes d’élevage internationaux mis en place pourront permettre de sauver cet oiseau emblématique de Bali.

On estime à environ un millier d’individus la taille de la population en captivité. Malgré les tentatives de réintroduction la petite population sauvage est loin d’être sauvée.

Son nom vient du banquier et ornithologue le Baron Lionel Walter Rothschild (1868-1937) qui a financé de nombreuses expéditions à travers le monde pour enrichir son muséum d’histoire naturelle privé.

Découvert en 1911, le martin de Rothschild ne se rencontre qu’à Bali, sur un territoire dont la superficie ne dépasse pas 40 km2. Pratiquement éteint dans la nature, il fait l’objet d’un programme de réintroduction. C’est l’un des oiseaux les plus rares et les plus menacés.

Oiseau recherché par les collectionneurs pour son plumage blanc pur et son chant mélodieux, le braconnage a toujours été la cause principale de son déclin, à laquelle s’ajoute aujourd’hui la disparition de son habitat.