La panthère nébuleuse, Neofelis nebulosa, est une petite panthère asiatique qui se reconnaît aux taches larges et sombres qui lui offrent un parfait camouflage au cœur des forêts tropicales.


Fiche d’identité

Classe : Mammifères

Ordre : Carnivores

Famille : Félidés

Genre : Neofelis

Espèce : nebulosa

Sous-espèce : -

Durée de vie : 15 ans

Taille et poids : 40 cm au garrot ; 1 m de long + queue de 90 cm ; 23 kg maximum

Incubation : ~3 mois, 2 à 4 petits

Habitat naturel : forêts tropicales jusqu’à 2 500 m

Régime alimentaire : petits mammifères, cervidés, oiseaux

Région d'origine : Asie (Népal, Chine, Malaisie, Birmanie, Viet Nam, Laos)

Programme de conservation : EEP

STATUT UICN : VU, vulnérable


Mode de vie

Arboricole, la panthère nébuleuse peut, grâce à des articulations très souples au niveau des chevilles, se suspendre aux branches par les pattes arrières, ou, utilisant sa longue queue comme balancier, descendre d’un tronc la tête la première.

Nocturne, discrète, solitaire et parée d’un pelage la camouflant parfaitement, la panthère nébuleuse est rarement observée dans son milieu naturel. Elle peut aussi bien chasser à l’affût, au sol, que poursuivre sa proie de branche en branche. Elle mange couchée comme les grands félins. Elle délimite son territoire par des dépôts d’urine, en frottant ses joues contre les supports et en grattant le sol ou les troncs.

Les couples ne restent ensemble que le temps de la reproduction. La femelle met bas dans une cavité d’arbre, les petits n’ouvriront leurs yeux que 10 à 12 jours plus tard et feront leurs premiers pas vers 3 semaines.


Signes distinctifs

La panthère longibande est aussi appelée panthère nébuleuse à cause de ses larges taches évoquant des nuages.

Elle possède des caractères des grands félins du genre Panthera et des petits félins du genre Felis.

Ses canines peuvent mesurer 4 centimètres et, proportionnellement à sa taille, sont les plus longues de tous les félins. L’angle d’ouverture de la mâchoire dépasse les 100 degrés !


Anecdote

Bien que protégée, elle est menacée par la déforestation et par le braconnage, toujours chassée pour sa fourrure, pour ses os utilisés en médecine traditionnelle et pour ses dents.

Elle se reproduit régulièrement à la Ménagerie qui participe activement au plan d’élevage européen