Petit félin au corps trapu et à la fourrure épaisse, le chat de Pallas, Otocolobus manul, appelé aussi manul, est adapté au froid des zones arides et montagneuses d’Asie centrale.


Fiche d’identité

Classe : Mammifères

Ordre : Carnivores

Famille : Félidés

Genre : Otocolobus

Espèce : manul

Sous-espèce : -            

Durée de vie :  12 ans

Taille et poids : 65 cm de long + queue 30 cm ; 5 kg maximum 

Gestation : 9 à 10 semaines, 2 à 5 petits

Habitat naturel : steppes broussailleuses, déserts rocheux jusqu’à 4 800 m

Régime alimentaire : rongeurs, pikas, oiseaux

Région d'origine :  de la mer Caspienne au nord de l’Inde, Mongolie, plateau tibétain…

Programme de conservation : EEP

STATUT UICN  : NT , quasi menacé 


Mode de vie

Il n'est pas un adepte de la poursuite ! Pour chasser, il préfère attendre patiemment sa proie en se cachant près de la sortie d'un

terrier ou, si celui-ci n'est pas profond, aller la dénicher d'un coup de patte.


Signes distinctifs

Tête ronde, face aplatie, corps trapu, courtes pattes, petites oreilles, fourrure dense et épaisse, ce chat est parfaitement adapté au froid. Sa pupille contractée est ronde tandis qu'elle est verticale chez les autres félins.


Anecdote

Protégé dans presque tous les pays où on le trouve, la chasse pour sa fourrure a diminué. Cependant elle subsiste, notamment en Mongolie. D'autre part, les pikas, cousins des lièvres, constituent l'essentiel de ses proies. Ils font l'objet, en Chine et en Russie, de campagnes d'empoisonnement : le chat de Pallas trouve alors moins de nourriture ou s'empoisonne à son tour.

Il porte le nom de Peter Simon Pallas (1741-1811), zoologiste allemand qui fut le premier à le décrire.