Cette impressionnante araignée, Nephila senegalensis, tisse des grandes toiles avec des soies très résistantes aux reflets dorés.


Fiche d’identité

Classe : Arachnides

Ordre : Aranéides

Famille : Néphilidés

Genre : Nephila

Espèce : senegalensis

Sous-espèce :

Durée de vie : ~12 mois

Taille du corps : mâle 1 cm ; femelle : 4 cm (10 cm avec les pattes !)

Incubation : 2 à 4 semaines, une centaine d’œufs

Habitat naturel : bordures forestières, savanes arborées

Régime alimentaire : insectes

Région d'origine : Afrique sub-saharienne

Programme de conservation : -

STATUT UICN  :  -


Mode de vie

La néphile tisse des toiles immenses, pouvant dépasser un mètre de diamètre, avec des fils de soie aux reflets dorés, plus résistants que l’acier et plus extensibles que le nylon !

Elle prend constamment soin de débarrasser la toile de tous les corps étrangers et de la réparer. Elle sera attirée par les vibrations émises par une proie prise au piège, et va, après lui avoir injecté son venin, l’envelopper dans des fils de soie.

Le mâle, jusqu’à 800 fois plus petit que la femelle, va profiter que celle-ci est occupée à manger pour venir s’accoupler, pendant quelques secondes, sans risquer de se faire tuer.


Signes distinctifs

Un corps allongé et huit pattes longues, fines et colorées caractérisent la néphile.


Anecdote

La soie de la néphile est un sujet de recherches biotechnologiques qui intéressent l’armée américaine : une telle matière permettrait la fabrication de gilets pare-balles plus légers, de parachutes, de fils de suture… Mais impossible d’en produire en grande quantité. Des généticiens ont réussi à implanter les gènes qui contrôlent la production de soie chez des chèvres : on va retrouver les protéines de soie dans le lait, les extraire et les filer mais pour l’instant les propriétés de ces fibres n’égalent pas celles de la soie véritable !